Bonne nouvelle

 

Basé sur le même modèle économique depuis plus d'un siècle, l'accès au consulting se démocratise enfin.

 

Comment cette chasse gardée a t-elle pu persister aussi longtemps ? Pourquoi les grandes entreprises de consulting s'approprient-elles toujours le marché ? Qu'est-ce qui justifie leurs coûts exorbitants alors que dans la majorité des cas, ce sont des consultants juniors qui effectuent les missions? Pourquoi les entreprises se privent-elles de compétences à portée de leurs budgets et libres d'accès ? A qui dessert ce monopole ? (ou Qui subit ce monopole ?)

 

La source de ces raisons est clairement d'origine économique, s'en suivent des effets en cascade. La majorité des entreprises françaises (TPE et PME) se privèrent jusqu'alors, du conseil, faute de budget. Conséquence : dans l'esprit collectif, ces accompagnements étaient réservés aux « hautes sphères du business » et, in fine, associés d'emblée à un luxe injustifié pour une PME lambda. Or, quelle entreprise aujourd'hui ne s'adjoindrait pas, par exemple, d'un expert juridique, comptable ou informatique ? Ces expertises qui étaient à l'origine, des préconisations professionnelles basiques, se sont transformées en obligations de bon sens et en logique entrepreneuriale commune. En effet, quel dirigeant ne fait pas régulièrement appel à ces prestataires extérieurs de nos jours ? N'est-ce pas un coût intégré à tout budget prévisionnel?

 

Finalement, durant toutes ces décennies, cette cause économique a eu des effets sociétaux et a créé des schémas de pensée décalés. Humainement cohérent, puisque (effet papillon) les prestations du conseil étant ce qu'elles étaient, « l'industrie du conseil »  fut stigmatisée et a longtemps subi les strates d'une ascèse décalée.

 

Très regrettable car toute entreprise pourrait bénéficier du savoir accumulé pendant des années, d'experts qui ont fait le choix, à un moment donné, d'embrasser la profession de consultant indépendant au service des entreprises et organisations.

 

Aujourd'hui, avec l'éclatement du système économique et sociétal mondial, le Big Bang du consulting a donné naissance à notre sphère O+Business pour y remédier. Sachant que chaque intervention d'un consultant vise l'optimisation de la performance et impose une qualité d'adaptabilité à tout projet,  leur démarche rationnelle méthodique et contrôlée ouvre sur un changement désiré ainsi que sur de nouvelles normes d'actions et de techniques éprouvées.

 

L'utilité du conseil fait écho sur notre territoire, il est ce que le téléphone mobile est à toute évolution démocratique actuelle. Nous nous y attachons et facilitons les relations entre professionnels multidisciplinaires. Qu'est-ce qui interdit aujourd'hui aux entreprises d'utiliser les services de consultants expérimentés et hautement qualifiés et de surcroît... indépendants ? Rien !

 

« Nous avons la volonté d'apporter à tous, cette manne de savoir et d'expérience qu'ont les consultants indépendants. Ils sont à eux seuls de véritables chefs d'entreprise, autonomes et responsables. Hier, ils avaient du mal à être connus et reconnus, aujourd'hui nous avons construit ce pont qui relie les intelligences pour le bénéfice de tous. Cette solution écologique de collaboration alternative offre à chacun le libre arbitre de son développement économique et social ». Anne Gaboriau, CEO d'O+BusineS'Sphère. Son objectif : donner accès à toute société et organisation, des services pluridisciplinaires d'une qualité et d'une fiabilité assurées par des indépendants à des prix abordables et adaptés. La sphère d'O+Business croit en un business to business écologique reposant sur des valeurs communes et générant des bénéfices Gagnant/Gagnant. 

 

Peu importe la taille des cabinets de conseils, ni l'enseigne ou le prestige, c'est l'homme qui est central ! C'est sur cette évidence qu'O+Business sert de trait d'union entre les besoins de ses clients et les compétences de nos indépendants et partenaires. Notre modèle permet de réduire les frais généraux, le temps et la lourdeur administrative qui plombent nos entreprises. Nos clients peuvent ainsi se recentrer sur leur cœur d'activité puisqu'ils nous confient la recherche de l'expert qui saura répondre au mieux à leurs attentes sans des coûts inutiles.

 

L'origine d'O+BusineS'Sphere

 

Tout a commencé sur le terrain. Cela fait 22 ans qu'Anne Gaboriau s'attache à trouver la bonne chaussure au bon pied pour ses clients. Savoir écouter, poser les bonnes questions et assembler les besoins des uns avec les compétences des autres s'apparente au résultat que produit un bon casting ou celui d'un inventeur avec un bon vendeur.

 

Après 12 années dans le recrutement et 5 autres à la direction de son propre cabinet conseil, elle a touché du doigt l'écueil entre les besoins des entreprises et les méandres des consultants. La question était la suivante : pourquoi des entreprises se privent-elles des compétences mises à leur disposition ? Réponse : ils ne savent pas où les trouver, ils n'ont ni le temps ni les ressources et font donc sans. Pourtant, imaginons qu'ils aient besoin de recruter, naturellement ils sauront faire appel à des professionnels du recrutement. Qu'existe-il pour ces hommes et ces femmes d'expérience et hautement qualifiés pour exercer leur talent? Ceux qui souhaitent gérer leur propre carrière sans être salarié d'un cabinet ?

 

Cette analyse des faits et l'expérience du terrain ont décidé la fondatrice d'imaginer une autre solution qui répondrait aux aspirations de chacun. D'être une antenne relais où la communication serait fluide. L'objectif étant de créer une société basée sur des valeurs humaines, professionnelles, de complémentarité, d'efficacité et de liberté. D'organiser une communauté où chaque acteur peut venir et partir en toute liberté. D'apporter des services de sourcing pour les entreprises et d'affaires pour les indépendants. Sa vision émane d'une réalité du mode de fonctionnement actuel, aspirant à plus d'autonomie et à une quête de sens. Partager les savoirs-faire et les savoirs-être. D'avoir une éthique et le sens des responsabilités pour former un consensus de services durables. Grâce à cet impact social bilatéral  une croissance respectueuse commune, s'établit naturellement et efficacement.

 

Afin de rassembler les compétences de chaque individu, elle a créé une sphère numérique et des lieux d'échanges. Les décideurs auront la chance de pouvoir accéder aux profils de professionnels et d'y créer leur espace personnel. Toutefois, la relation directe restera centrale car elle est le véritable cœur de métier d'O+Business. Ces échanges transverses formeront un véritable cercle vertueux.

 

Aujourd'hui, les impacts sociaux et économiques sont dores et déjà constatés. La performance et la qualité sont au rendez-vous, tout comme la souplesse du service offre l'oxygène nécessaire à nos clients pour s'élever. Nous croyons à un monde où chacun est responsable de son devenir tout en bénéficiant de la force vive d'une communauté qui interagit et se développe naturellement.

 

Anne GABORIAU